* ce titre ne veut rien dire, desolee.

Me revoila en face d'un clavier qwerty å tapoter comme une autiste des mots sans accent et sans cedille avec mes deux index a moitie handicapes. C'est fou comme les suedois se compliquent la vie. Il doit y avoir un mec dont le boulot est de chercher l'endroit le plus improbable pour placer les touches du clavier, pour être bien sur qu'on mette des heures å taper 2 phrases sur un tchat FB et que l'interlocuteur nous prenne bien pour un attardé. 

Bon å part ca j'ai envie de vous dire que notre voyage s'est deroule presque ä huit clos puisque nous etions 30 pelerins dans la carlingue estampillee CityAirline. Comme avec le blond on est un peu VIP, on å pris tout notre temps au restaurant quick devant des Long bacon meme pas bons, de sorte d'etre les relous de service ä arriver en dernier å l'embarquement pour entendre les "COME ON LAST PASSENGERS COME ON" du type en costume bleu. C'est bon calmos, t'as vu la taille de mes talons aiguille, je risque pas de courir mec.

Bon ensuite on est montes dans l'appareil et vu la videsse de l'avion, l'hotesse (blonde of course) nous a autorises a changer de place. C'est comme ca que je me suis retrouvee juste a cote de la sortie de secours. Quand je m'en suis rendue compte, c'etait trop tard pour rechanger de siege, et puis dans le genre casse bonbon j'avais deja donne en arrivant la derniere donc je me suis faite ä l'idee.

Jusqu'ä ce que l'hotesse blonde vienne me demander in english please si j'avais dejä ete assise å cette place bien speciale. Bah non ecoute, c'est la first time. Et la voilä partie dans une explication par A+B de comment je dois tirer sur la poignee du haut tout en maintenant celle du bas tres fort parce que la porte pese 20kg. Flippante la dame. Ah et de rajouter: (en francais dans le texte): "ah et une fois la porte ouverte, vous la jettez dehors, dans l'eau ou whatever, et vous sortez". Je crois que c'est a ce moment lä que j'ai couru vers la sortie en criant les bras en l'air. Presque.

Une fois arrives ä Goteborg, j'ai realise que les escarpins n'etaient pas du tout une bonne idee. Certes j'avais un peu la classe avec mes faux airs de dadame francaise bien vetue mais les bottes fourrees et les bonnets hideux des femmes du pays m'avaient tout l'air d'etre la meilleure option par les -12 degres environnants. J'ai bien pu lire dans leurs regards "pauvre conne de francaise superficielle". Elles avaient raison desdrobia.