larme_facile

Je suis du genre à ne pas me laisser faire, à dire ce que je pense sans trop me préoccuper de la réaction des gens, mais dans la juste mesure bien sûr. Face à ma famille, ou de vrais amis, je sais mettre de l'eau dans mon vin, mesurer mes paroles pour ne pas offusquer les gens que j'aime. Du reste, même si je ne suis pas dans la tête des autres (et heureusement d'ailleurs), je pense que de manière générale, mon entourage me qualifierait de fille au caractère fort, qui n'a pas sa langue dans sa poche et surtout qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Là-dedans, il y a beaucoup de vrai.

Pour autant, et depuis une petite année je crois, je découvre une toute nouvelle facette de ma personnalité, une facette que je n'aime pas trop: mon côté "larme facile". Eh oui! Peut-être que derrière la grande brute se cache une petite princesse?

Pffff je ne pense pas!

Toujours est-il que depuis peu, un rien me fait chavirer. Mais quand je dis un rien, c'est vraiment un RIEN quoi! Par exemple, là, je vide le rouleau de sopalin devant le replay de BabyBoom, l'émission de TF1 qui parle de bébés et de parents heureux avec des coeurs partout et aussi de la guimauve qui plane. C'est pourtant débile, ces séquences émotions à la demande, mais que voulez-vous, c'est plus fort que moi... Que ce soit une maman émue à la naissance de son fils, un papa qui dit "je t'aime" à sa femme (avant de s'évanouir ahah), une sage-femme qui verse une larmichette ou même une séquence banale mais avec une musique triste, c'est toujours le même cinéma: JE FONDS EN LARMES!

Ca en devient carrément pathétique, je vous le dis.

Et c'est comme ça à chaque fois. Devant L'amour est dans le pré, devant Belle toute nue, devant Nouveau look pour une nouvelle vie, devant Secret Story bien sûr, etc. (comment ça je mène une vie de dingue?). Mais tout ça ne me ressemble pas nom d'une pipe! Bon heureusement, dans la vie de tous les jours, je suis toujours "la pire crevure que la Terre n'ait jamais porté" (dixit mon homme) (je crois qu'il m'aime d'amour celui-là). A un moment donné aussi, j'en suis venue à me demander si ma pilulle ne serait pas surdosée?

Ah bin non merde, je la prend plus ;) ahhahahhhah!!!

36_65864_max