Essay_Revisions

L'heure est grave, et c'est la gorge nouée que je dois vous annoncer le ralentissement temporaire des mises à jour de cet espace blogeste pour des raisons de révisions de concours. Oui parce qu'on rigole on rigole, mais ce n'est pas vous qui aurez l'air con devant le jury les 7, 9 et 10 juin prochains. Et j'aime autant vous dire que l'échéance se profilant à un horizon plutôt rapproché, il va me falloir concentrer tout mon semblant d'énergie et d'intelligence sur de gros bouquins inintéressants à base de fonction publique territoriale et de service public et non-pas sur mon journal intime du web et non-plus sur les vôtres, malheureusement.

Vous excuserez donc cette petite perturbation du trafic et serez bien aimables de ne pas m'en tenir rigueur, hein?

Certes, me voilà au paroxysme du paradoxe (<--si c'est pas de l'intelligence ça) à vous expliquer que je n'ai plus beaucoup de temps à perdre à tapoter ici car je dois travailler et à justement perdre de ce précieux temps, en vous expliquant les raisons de ma future absence parce que je dois travailler. Et pour couronner le tout, cette phrase m'a retourné le cerveau.

Réviser donc, pour espérer être dans les 10 meilleurs candidats sur les 24 restants. En effet, ça fait presque une chance sur deux, je sais. Mais ne connaissant pas (du tout) l'environnement professionnel, j'ai encore du pain sur la planche pour faire illusion le jour J. Haha, j'ai trop hâte tiens.

Allez les gens, je vous salue bien bas. Et croisez les doigts pour moi, en passant. C'est pas que j'essaie de me construire un avenir, mais presque.