Ou devrais-je dire, que Facebook réveille en nous les pires facettes de notre personnalité pour diaboliquement les multiplier par 8000 (ceci est une donnée INSEE 2010).

pc

Parce que, qu'on se le dise, si Facebook n'existait pas:

  1. on ne pourrait pas demander en ami toutes les personnes dont on se contre-fiche royalement  mais dont on a une énooorme envie de découvrir ce qu'ils sont physiquement devenus, dans l'espoir assumé qu'ils se soient transformés en gros cageots ignobles, et aussi pour le plaisir de scruter minutieusement chaque photo de leurs albums débiles en se foutant ouvertement de leurs gueules.

      2.  on arrêterait de liker le moindre statut suspect/intriguant/plein de sous-entendus, uniquement pour assouvir notre besoin pervers de tout-savoir, pour ensuite se monter de folles théories sur la vie d'autrui. (dans le meilleur des cas, les ragotages s'arrêtent là, mais ne rêve pas, ce n'est jamais le cas, justement).

       3.   on n'arrêterait aussi d'espionner quotidiennement les gens qu'on ose pas demander en ami, ou qu'on ne veut pas qu'ils soient nos amis, ou qu'on attend simplement qu'ils nous demandent en ami (fierté puérile, quand tu nous tiens), mais dont on veut QUAND MÊME connaître les actualités et dont, comme de par enchantement, le wall est totalement  access free (je suis une formation d'anglais au CNED, que veux-tu). Les coïncidences, je te jure.    

       4.  on arrêterait de trouver laides et moches (comment ça c'est pareil?) les copines de nos exs et on finirait enfin par se souvenir que "Ah mais oui, c'est moi qui l'ai quitté pour un autre, et je l'avais déjà fait cocu 3 fois auparavant, qu'est-ce que j'en ai à foutre qu'il se soit marié et qu'il ai 3 gosses avec une moche?" (oups, chassez le naturel...).

       5.   on arrêterait de devenir ami avec n'importe quel crétin juste parce qu'il nous faut un pigeon pour passer la barre des 300 facebook friends. Parce que ça, voyez-vous, c'est le meilleur moyen pour se traîner des boulets pote-less et c'est, du coup, l'une des raisons pour lesquelles je suis souvent offline.

       6. on ne pourrait pas envoyer au moins 5 poke par jours à une même personne juste parce qu'on n'a pas envie d'être le dernier à avoir poké l'autre, ce qui signifierait défaite par abandon, chose hautement insupportable pour le fier et l'entêté que vous êtes. (et que je suis).

oeil

Bon, j'avais annoncé 'la preuve par 4', mais par contradiction j'ai décidé de faire plus, quelle générosité n'est-il point? En même temps, il y aurait tellement à dire là-dessus que je suis pardonnable. Aussi, il est clair que j'aurais pu évoquer l'urticaire que me provoquent:

-les gens qui ont un facebook de couple (n'ont-ils point d'identité, ceux-là?),
-les gens qui mettent leur gosse en photo de profil (même remarque),
-les gens croient que facebook sert à jouer,
-les gens qui croient dur comme fer aux résultats des tests facebook,
-les gens qui likent leur propre statut tout le temps
-les filles qui se prennent en photo toutes seules dans leur SDB, en tirant la langue comme des putes,
-et tant d'autres que j'ai la chance d'oublier.

Sur ce je vais réviser, y'en a des qui sont admissibles au concours...hein!