Pardonnez mon absence ces derniers jours mais un brin de folie souffle actuellement sur mon lieu de travail et je me vois dans l'obligation de rester constamment sur la brèche, ce qui m'empêche donc d'être parmi vous de manière assidue.

Vous m'en voulez pas de toute façon, vous êtes trop bons.

lyveens

Oui donc un vent de folie sur le lycée, entendez par là une manifestation de la colère (oulala) lycéenne contre la réforme Chatel que les jeunes jugent dangereuse pour leur poursuite d'études, trop stricte etc, alors que c'est juste le contraire et que du changement dans notre vieux schéma scolaire ne serait pas forcément un mal. Enfin ce n'est que mon avis. Mais le bon vieux français reste fidèle à lui-même : contre tout changement. C'est quand même fou!

Bref.

Du coup les élèves, avec le peu d'argument qu'ils osent avancer (ou qu'ils ont), font tout bêtement un BLOCUS de l'établissement en empêchant les autres élèves de rentrer dans le lycée et de venir travailler s'ils en ont envie. Bah oui ils bloquent quoi.

Image tous droits réservés:

lyc_e

Ah bin oui ça gène la circulation aussi hein.

Alors voilà maintenant que vous avez le visuel, imaginez-vous la bonne vieille Stouf là au-milieu, en train de prêcher la bonne parole à base de:

"Allez les filles, rentrez, vous allez faire quoi dehors il fait froid" (quel argument)

"Nan on va aller chez une copine jouer à la wii" (quel contre-argument)

"Oui mais ce midi vous pourrez pas manger à la cantine si vous venez pas en cours" (la bouffe, ça marche)

"Pas grave on ira au kébab" (je peux pas lutter avec ma cantine à deux balles)

Bon bin après ça je capitule, forcément. Vous allez me dire que c'est tant mieux pour moi car si il n'y a pas d'élèves je n'ai rien à faire, et bien c'est archi-faux! Je dois appeler les parents de tous les élèves et leur demander où est leur gamin, s'il est au lycée en train de bloquer je leur demande de venir le chercher car ça tourne parfois mal (mais heureusement y'avait les gendarmes vendredi), s'ils ne savent pas où il est je leur demande de le contacter et de lui sommer de revenir en cours, etc. Puis à chaque parent que je n'aurais pas eut, j'envoie une lettre à titre informatif.

Bref, le calvaire administratif dans toute sa splendeur.

Aujourd'hui, je crois que c'était le pompon. Les élèves ont remis le couvert et rebloquent l'entrée du lycée, alors que les personnels (CPE, proviseur, surveillants) font en sorte de faire rentrer les élèves qui le souhaitent. Autant vous dire qu'il faut jouer du coude et du bourrage dans le dos pour que les courageux (appelés alors "les judas"), puissent se frayer un chemin jusqu'à nous.

J'étais donc devant le lycée, à tenter de raisonner les élèves (et accessoirement à faire la circulation), lorsqu'un papa a surgit de nulle part et s'est adressé aux élèves:

"C'est vous qui voulez faire la grêve??!!"

"OUIIIII!"

"BIN VENEZ AVEC MOI ON VA FAIRE UN FEU !! !!"

Si, j'vous jure!

Et le voilà parti avec les leaders du mouvement (qui ont retapé leur bac l'année dernière, ndlr), à chercher des palettes et un tonneau en fer et à les brûler devant l'établissement sous le regard médusé de la proviseur qui ne savait plus où donner de la tête et qui appela les gendarmes pour éviter tout débordement.

feux_colere_air_eau_terre_feu_4_elements_photo_242001

Le boulet, franchement. S'il y avait un challenge du beauf il serait déclaré vainqueur sans lutter.

Avec tout ça vous comprenez mieux mes absences hein? Allez je vais faire un effort cette semaine, si tout va bien, et puis de toutes manières, demain c'est GREVE des profs. Gros lol.