POST ECRIT LE 27 MARS:

"Y'a des jours comme ça, comme aujourd'hui par exemple, qui sont de véritables jours de merde. Ouais, des jours inutiles, des jours sans. Ces jours arrivent comme ça, l'air de rien, il est rare qu'on s'y attende. D'ailleurs, le plus souvent, c'est lorsqu'on s'attend à avoir une sale journée que celle-ci se révèle bizarrement pas si terrible que ça. C'est donc, je pense, l'idée que l'on s'en faisait qui était trop négative, trop pessimiste, et au final, on relativise les choses.

Enfin, aujourd'hui n'est pas un jour où je relativise les choses. Non. A vrai dire, je ne m'attendais pas du tout à passer une journée de merde comme celle-là. Quand Amy Whinehouse m'a signalé gaiement que je venais de recevoir un message vocal, j'étais un peu étonnée: qui est-ce? Malheureusement, ce n'était pas le chéri qui venait me souhaiter une bonne journée de travail. Phrase quelque peu antithétique, si le mot existe. En fait, c'était Madame le notaire, un probléme se posait pour la vente de mon appartement qui n'est pas le mien mais celui de mike, m'enfin c'est tout comme (sauf au moment d'encaisser le chèque, normal...). Un problème donc, un problème de servitude, me dit-elle, qui risque de poser soucis pour la vente, initialement prévue le 27 mai (2009). Aïe, ça fait mal, salope. Alors je rapelle, une fois deux fois 15 fois, j'exagère mais si peu, pour avoir l'info en direct live, et savoir exactement de quoi il retourne. C'est pas comme si j'avais déjà réservés (et donc payés) deux billets d'avion pour NYC pour le 20 juin, non. Oui, j'ai une vie de fou, que veux-tu? Donc je rappelle, j'insiste lourdement mais comme c'est l'éducation nationale qui paye, ma foi, où est le problème? Et, je n'ose y croire, elle répond. Aprés une bréve présentation de ma personne, je lui demande de m'expliquer ce qu'il se passe, quel est le problème, bref, je veux savoir où ça coince. Alors elle m'explique, armée de sa plus douce voix "Et bien voyez-vous, en relisant votre dossier pour préparer la vente, j'ai remarqué que vous deviez une servitude de passage à vos voisins, servitude datant de plus de 10 ans, dans un couloir qui présentement n'existe plus, mais qui pose problème si l'on veut effectuer une vente en bonne et due forme, blablabla".

Estomaquée? Si peu... En bref, la dame vous dit que vos voisins peuvent réclamer un  droit de passage en plein votre salon, sur une bande de 1m de large, pour pouvoir aller chez eux, la bonne blague n'est-ce pas. Alors Stéphanie pas contente, sisi. Stéphanie RDV notaire mardi 31 mars 16h avec la dame pour régler ça. On verra. Mais en attendant, stéphanie et mickael ont bien peur de ne pas pouvoir vendre en temps et en heure, de devoir annuler le voyage de leur vie (non, j'exagère pas), peur de se retrouver in the big merde."

POST DU 1 AVRIL (d'aujourd'hui si tu suis bien):

Le verdict est tombé: si mon voisin n'accepte pas qu'une servitude de passage se fasse dans un de ses couloirs extérieurs, je ne pourrais JAMAIS (de la vie) vendre mon appartement. Or ce voisin n'a jamais voulu signer ce papier, il s'y oppose formellement donc je ne vois pas par quel miracle il changerait d'avis.

En clair, si je n'arrive pas à convaincre ce voisin de signer avant le 27 mai, mon acquéreur est en droit de se retirer et tout cela sans frais.

VOODOO

Je soupçonne qu'une malédiction plane au-dessus de nous...

Pour finir, je suis en droit de mener une ation en justice contre mon notaire qui m'a vendu un bien "non-conforme", ce qui me vaudra certainement des indemnités pour le préjudice causé, mais qui ne rendra pas pour autant mon bien conforme à la vente, ne me rendra pas mon travail qui s'arrête exprés en juin, ne payera pas mon loyer si je ne vend pas, ne me fera pas déménager à Nice, bref, ne me sortira pas de cette grosse fucking merde.

...

Et non, ce n'est pas un poisson,

VDM.