keep_out_2Le mercredi, comme chacun sait bien entendu, bin y'a pas cours l'aprés-midi. En voilà une nouvelle n'est-ce pas? Et bien détrompez-vous, parce qu'en fait, selon leurs taux de cassocialité et de mongolitude, certains élèves se voient dans l'obligation de rester au lycée, en étude donc, pour faire un peu de rab, quel mot horrible. Et quiqui c'est qui doit les surveiller des heures durant? C'est bibiiiii. Bin oui, qui de mieux placé que Stouf, pourrait garder tous ces oufs, je te pose la question. Donc concrètement, je passe mes mercredis aprés-midi au LEP, autant te dire que j'ai des pensées suicidaires là tout-de-suite.

Parce que oui, je suis en ce moment même enfermée dans ces 4 murs défraîchis, heureusement je ne suis point seule dans cette grosse merde, on est deux pantins! Nous montons donc la garde cloîtrés dans notre VIE SCO, à faire de la paperasserie diverse et trés peu variée, à faire des allers-retours entre le foyer socio-éducatif (un bien grand mot pour une salle avec un billard et des papiers jonchants le sol), la salle d'étude/de retenue, et l'internat, parce que oui, on fait aussi dortoir pour les élèves maso. En bref, on s'ennuit, on fait de la garderie, on se raconte nos tristes vies de pions malaimés, on boit du café ou des fois c'est du capuccino, pis au final, on attend 18h15 avec une impatience qui fait peine à voir.

Voilà, c'est tout. Plaignez-moi, vite. Parce que quand t'es pion, c'est comme la drogue, une fois que t'es dedans, t'en sors plus.

Fallait juste que je témoigne.