Difficile de se remettre dans le bain de la compétition quand ça fait 10 mois que vous végétez dans votre canapé...

Malgré tout, je me suis rendue à la sélection du BNSSA la tête haute, maillot speedo sur le cul, capote bleue horrible sur la tête, genre "je-fais-de-la-natation-depuis-que-j'ai-6ans", car comme on le sait tous, c'est l'apparence qui compte.

Alors bon, 20 candidats prévus mais, bonne nouvelle, 5 manques à l'appel [yes], n'oublions pas que c'est une sélection....

Je me donne donc une contenance avec mon air autain et mon ventre rentré, fais genre "j'ai même pas peur", et commence mon échauffement avec tous les autres. C'est là que je perds confiance : pas de souffle, pas de jambes, et l'eau est trouble (sale quoi). Putain, je suis en panique, j'vais pas y'arriver c'est sûr, ils ont tous l'air de winners en plus.


La sélection commencera par un 25m apnée départ plongé, épreuve que j'ai survolée, trés honnêtement, ce qui n'a pas été le cas de tous, ahahahah! Une fille et un garçon échoueront sur cette épreuve éliminatoire.... (sourire sadique)!

Donc deux de moins [re yes].

Ensuite viens le moment ou le maître-nageur nous appelle pour le 100m 2 nages chronométré, (j'essaie de lui faire de l'oeil mais il s'en tape), l'heure de la montée sur les plots, l'heure du coup de sifflet, l'heure du plongeon minable, et, un laps de temps plus tard (qui m'a paru une éternité), l'heure du résultat : 1'43'' !!


Et là, jme kiffe trop, je suis toute happy, j'ai même doublé un garçon (honte sur lui)! Je crois que je suis qualifiée, je crois que je suis prise!!!! Allez, dites-moi que c'est bon ??!



La réponse est : OUI [mother fucker YES].